La noix de coco

J’ai toujours beaucoup apprécié la noix de coco, mais je l’ai véritablement découverte lors d’un voyage en Inde pendant lequel j’avais séjourné à Cochin, dans le Kerala. La traduction du mot malayalam « Kerala » est littéralement « pays de la noix de coco » !

La noix de coco est un trésor de la nature, sous toutes ses formes : noix de coco fraîche, huile, eau, lait ou encore farine ou sirop de coco, elle ne peut nous faire que du bien ! Sa saveur exotique invite à la gourmandise, mais également à cuisiner plus sainement.

Attention, lorsque l’on achète des noix de coco ou l’un de ses sous-produits, il faut veiller à acheter des produits biologiques et certifiés Vegan, c’est à dire certifiant que ce ne sont pas des singes qui sont allés les cueillir ! En effet, dans certains pays les cueilleurs de noix de coco exploitent des singes pour faire la récolte à leur place et ainsi augmenter leur rendement et gagner mieux leur vie.


La noix de coco

La noix de coco est le fruit du cocotier, un arbre de la famille des palmiers. On peut la récolter à deux stades différents de maturation :

  • La noix de coco jeune, ou verte : principalement récoltée pour son eau, sa pulpe est blanche et souple.
  • La noix de coco mature : de couleur brune et dure, la pulpe blanche qu’elle contient est consommée et on en extrait lait et huile de coco.

Pour bien choisir votre noix de coco : elle doit être intacte, sans aucune fissure ni trace de moisissure. Les fibres doivent bien adhérer à sa coque. Si vous la secouez, vous devez entendre le bruit de l’eau qu’elle contient. En l’ouvrant, elle ne doit pas dégager d’odeur de fermentation et son eau doit être claire.

Pour l’ouvrir, percez deux des trois « yeux » qui se trouvent à l’une de ses extrémités, avec un tournevis par exemple. Puis faites couler son eau par ces orifices, l’un faisant appel d’air. Ensuite fendez-là à l’aide d’un grand couteau type couteau à pain : coupez-la tout autour, à mi-distance entre les deux extrémités. Petit à petit, elle va se fendre puis s’ouvrir.


La noix de coco sous toutes ses formes !

L’eau de coco

L’eau de coco provient de la noix de coco jeune, cueillie verte et qui peut contenir jusqu’à 800 ml de liquide. Cette eau fournit à la noix de coco les nutriments nécessaires à sa croissance. Elle est commercialisée sous forme de briques souvent individuelles.

L’eau de coco est très concentrée en sels minéraux, particulièrement en potassium, calcium et magnésium, essentiels à notre équilibre. De plus elle a la particularité d’être isotonique : c’est à dire que sa composition en sels minéraux est identique à notre plasma sanguin. A tel point qu’elle a été utilisée en transfusion sanguine pendant la guerre du pacifique !

L’eau de coco est une boisson idéale quand il fait chaud ou pour les sportifs car elle est réhydratante tout en ayant une action drainante et diurétique. Son goût est assez particulier : même si l’on retrouve le goût typique de noix de coco, sa richesse en minéraux lui donne une saveur qui rappelle celle des eaux très minéralisées. On peut y ajouter du citron et de la menthe fraîche l’été pour la rendre encore plus agréable et rafraîchissante !


Le lait et la crème de coco

Le lait de coco provient de la pulpe des noix de coco matures : la pulpe est râpée, mélangée avec de l’eau puis pressée et filtrée. Attention, quand on achète du lait de coco, il faut être attentif à sa composition car beaucoup de produits contiennent des additifs (épaississants, sucre, conservateurs, sulfites, texturants, etc…). Un bon lait de coco est biologique et sans additifs.

La crème de coco est plus épaisse que le lait de coco : elle contient moins d’eau et plus d’acides gras. On peut l’obtenir en récupérant la crème qui se trouve à la surface d’une boîte de lait de coco.

Le lait et la crème de coco remplacent à merveille les produits laitiers de vache dans toutes nos préparations culinaires ! Ils se marient parfaitement avec les légumes, les currys, les dhals de lentilles, ou encore dans les desserts. On peut même battre la crème de coco en chantilly !


L’huile de coco

L’huile de coco est extraite de la pulpe de la noix de coco. Son utilisation est parfois controversée à cause de sa richesse en acides gras saturés. Cependant, tous les acides gras ne se valent pas ! Il faut savoir qu’à la différence des graisses animales riches en graisses saturées, l’huile de coco contient beaucoup de triglycérides à chaînes moyennes (TCM) qui sont directement métabolisés pour produire de l’énergie.

De plus, l’huile de coco est exceptionnellement riche en acide laurique (45%), un acide gras rare et précieux pour notre santé puisqu’il est antifongique, antibactérien et antiviral. L’huile de coco protège ainsi notre système immunitaire. A noter, l’acide laurique est présent en grande quantité dans le lait maternel humain ! L’huile de coco est donc un aliment de choix, lorsque l’on souhaite opter pour une alimentation plus saine.

L’huile de coco est solide au dessous de 25°C. Si en Inde, on peut l’acheter en bouteille, dans nos contrées plus froides, on la trouve en bocaux plus pratiques pour nous ! Elle peut se substituer sans problème au beurre ou à d’autres huiles comme l’huile d’olive. De plus elle résiste aux températures élevées et peut être utilisée dans des cuissons au wok, dans des gâteaux, etc… Pour remplacer le beurre par exemple, on peut utiliser deux tiers d’huile de coco et un tiers de purée d’amande.

Attention, il faut toujours veiller à sa qualité, c’est à dire acheter une huile de coco biologique et vierge pressée à froid.


La farine de coco

La farine de coco résulte de l’extraction de l’huile de coco à partir de la pulpe des noix. Une fois l’huile extraite, les fibres restantes sont séchées puis broyées en une poudre fine et particulièrement sèche. La farine de coco est ainsi très riche en fibres insolubles (45%), mais ne contient presque pas d’acides gras. Elle est naturellement sans gluten et son indice glycémique est très bas (35 à 45), ce qui en fait un aliment très sain !

Les fibres qui la composent en grande quantité facilitent le transit intestinal. Elles sont très douces, même pour les intestins sensibles. De plus leur présence augmente la sensation de satiété lors des repas. Enfin, la farine de coco est très riche en protéines (20%) et en minéraux (potassium, phosphore, magnésium, sélénium, calcium et fer), ce qui en fait un aliment particulièrement reminéralisant.

Elle présente l’avantage d’avoir un goût de coco très subtil et léger. En revanche, elle n’a aucune propriété liante et elle absorbe beaucoup les liquides, ce qui implique l’utilisation d’une autre farine ou d’un peu plus d’œufs dans nos préparations.


Le beurre de coco

Le beurre de coco est fabriqué en mixant finement des copeaux de noix de coco séchés, si bien que contrairement à l’huile de coco, il contient beaucoup de fibres. Le beurre de coco combine ainsi les bienfaits de l’huile et de la farine de coco. Il peut être utilisé pour réaliser des pâtisseries crues, des chocolats faits maison ou encore pour glacer un gâteau. Il est de plus très facile à réaliser, voyez plutôt :

Recette du beurre de coco
Dans la cuve d’un blender puissant (ou thermomix), mettre 2 à 3 cuillères à soupe d’huile de coco et de la noix de coco râpée, puis mixer jusqu’à ce que cela commence à former une crème. Ajouter alors le reste de noix de coco (il en faut environ 500 g en tout pour un petit bocal de 500 ml) et mixer jusqu’à obtenir un beurre parfaitement lisse. Il va prendre en refroidissant et se conserve à température ambiante. On peut même utiliser des moules à petits chocolat pour en faire les petites gourmandises les plus saines qui soient !


Le sucre et le sirop de fleur de coco

Le sucre et le sirop de fleur de coco sont des sucrants naturels provenant de la sève des fleurs de coco. J’en avais déjà parlé dans mon article sur les alternatives au sucre blanc. Pour l’obtenir, on fait chauffer cette sève jusqu’à obtenir le sirop de coco qui est ensuite transformé en sucre.

Ils présentent un indice glycémique bas, de seulement 30, et sont riches en sels minéraux et oligo-éléments tels que magnésium, potassium, et quelques traces de zinc et de fer. Ce sont également d’excellents antioxydants !

Ces sucrants sont très agréables à utiliser en cuisine car ils ont un bon goût d’épices et une jolie couleur ambrée. Ils s’adaptent particulièrement bien aux recettes contenant du chocolat ou des fruits. Attention cependant, on ne peut pas les utiliser pendant un régime anti-candida !


Bien plus qu’un simple ingrédient exotique, la noix de coco est aujourd’hui devenue incontournable en cuisine saine. Elle renferme de nombreux trésors nutritionnels et possède beaucoup d’atouts santé, en plus d’être délicieuse !


Toutes mes recettes à base de coco, sous une forme ou une autre, sont ici.

Auteur : Emmanuelle Grenon

Révélez votre santé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s