5 clés pour dompter la candidose

Pour reprendre les grandes lignes de mon précédent article, la candidose est une affection fongique due à un champignon microscopique, le Candida, qui existe sous deux formes :

  • Une forme inoffensive : la levure, qui fait partie de notre flore intestinale et vaginale normale et qui vit en symbiose dans notre organisme.
  • Et une forme agressive : le champignon, qui va se multiplier et coloniser tout l’organisme.

Cette multiplication anarchique de la forme mycélienne du Candida se fait sous certaines conditions :

  • Une alimentation riche en sucres raffinés, produits industriels, produits laitiers, graisses de mauvaise qualité et viandes d’animaux traités par antibiotiques
  • La suralimentation : dans tous les cas de surcharge pondérale, il y a candidose !
  • Toutes les antibiothérapies qui détruisent la flore intestinale de protection dont les lactobactéries, et qui viennent nourrir le Candida
  • Les médicaments comme les anti-acides ou la pilule contraceptive
  • Le stress sous toutes ses formes
  • La pollution, créatrice de radicaux libres
  • Les métaux lourds et les produits chimiques

En bref, tout ce qui acidifie et oxyde notre organisme favorise l’évolution de la candidose chronique.


Que faire quand on est atteint de candidose chronique ?

Si maîtriser la prolifération du Candida est vital, une cure anti-candida peut sembler longue et difficile. Il ne faut cependant pas négliger de se prendre en charge, on y gagne tant sur tous les plans ! La rapidité et la qualité des résultats obtenus dépendent principalement de la ténacité, de la patience et de la rigueur de la personne qui fait la cure.

Le traitement médical classique repose sur l’utilisation d’antibiotiques antifongiques, mais n’a qu’une action locale et temporaire puisqu’il ne s’attaque pas à la cause réelle, et ne fait que créer des foyers d’infestation chronique incrustés entre les villosités intestinales, foyers qui diffusent en permanence dans les tissus. La candidose commence en effet toujours sur le plan intestinal.

Il faut donc travailler sur les causes réelles de la candidose chronique, c’est à dire :

  • Faire un régime anti-candida pour affamer le Candida et stopper son l’évolution sous sa forme agressive, puis mettre en place une alimentation correcte qui ne favorisera pas le retour de la candidose
  • Réparer les intestins abîmés par le Candida. Souvenez-vous : sous sa forme agressive, le Candida est capable de passer à travers la muqueuse intestinale et de rejoindre la circulation sanguine. Pour cela, il fait des « trous » dans cette muqueuse qu’il va falloir réparer !
  • Tuer le Candida : pour cela l’aromathérapie est un outil précieux
  • Utiliser des suppléments adaptés à chaque situation pour réhabiliter entre autres le système immunitaire
  • Se protéger du stress et de toutes les formes de pollution.

Voici donc les grandes lignes de la cure anti-candida, mais elle doit être personnalisée pour chaque cas, car nous sommes tous différents !


Clé n°1 : Affamer le Candida avec une alimentation adaptée

Modifier ses habitudes…

Une cure anti-candida passe obligatoirement par un régime, c’est absolument incontournable ! Il ne peut pas y avoir de résultats en profondeur, sans passer par un changement d’hygiène alimentaire.

Je sais que modifier ses habitudes alimentaires est loin d’être facile. Nous sommes conditionnés par des générations de traditions alimentaires. Or ces traditions ont la plupart du temps été introduites par nos aïeux en raison de contraintes diverses, souvent économiques, qui ne sont plus d’actualité aujourd’hui. Cependant nous sommes pour la plupart d’entre nous restés fidèles à ces coutumes même si elles ne sont plus justifiées de nos jours. Nos conditions de vie ont changé, nos habitudes alimentaires doivent changer aussi !

Si vous vous dites : « Je vais devoir me priver de tel ou tel aliment alors que ça me fait tellement plaisir (au hasard le sucre, le fromage ou le chocolat) », posez-vous cette question : Pourquoi cet aliment est pour vous synonyme d’un tel bien-être que vous ne pouvez pas imaginer vous en passer sans être mélancolique ? Et bien, c’est tout simplement parce que vous êtes dépendant de cet aliment, tout comme un drogué est dépendant de sa drogue.

La clef de la réussite pour changer ses habitudes alimentaires est de comprendre que nous devons rééduquer notre perception des goûts, nous devons réapprendre la saveur originelle des aliments non transformés, non sucrés ou salés artificiellement pour retrouver le goût naturel des aliments.


Le régime anti-candida

Venons en au régime anti-candida. Pendant la phase d’attaque de ce régime, il faut exclure les aliments suivants :

  • La réforme la plus importante à faire pour le régime anti-candida est d’éliminer tous les sucres : Tous les produits contenant du sucre, même bio ! Attention, contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de bon sucre. Le miel, le sirop d’érable, le sucre de coco, même bios, sont du sucre !
  • Tous les fruits, à l’exception des fruits rouges acides comme les fraises, framboise, myrtilles, mûres, groseilles et cassis… avec modération.
  • Certains légumes cuits : carottes, betterave, petits pois, patate douce, maïs, artichauts, car ils sont trop sucrés.
  • Les céréales contenant du gluten (blé, kamut, grand épeautre, petit épeautre, seigle, orge) et le riz.
  • Levures et ferments : Tous les aliments contenant de la levure, des moisissures ou des ferments tels que le pain, les pizzas, tous les fromages fermentés, les champignons crus, toutes les boissons fermentées (vin, bière, cidre, kombucha, kéfir), la sauce soja, le miso et le tofu lactofermenté.
  • Lait de vache et produits laitiers : Fromages, crème, beurre, yaourts, lait, pâtisseries, gâteaux, plats préparés industriels. Les fromages de chèvre ou de brebis bios et crus, et surtout la faisselle bien égouttée peuvent être tolérés.
  • Aliments industriels : ils contiennent tous des sucres, du gluten et divers additifs tous interdits pendant un régime anti-candida.

Si vous vous demandez par quoi remplacer le sucre, la réponse est simple : on ne remplace pas le sucre ! Il faut simplement apprendre à s’en passer et à se défaire de cette dépendance. Le goût exagéré du sucre est artificiel et nous détourne du goût naturel des aliments de qualité.


Mais alors, que manger ?

  • Les légumes frais, locaux, de préférence bio et de saison devraient constituer notre alimentation de base. Ils peuvent être cuisinés avec du sel de mer naturel, beaucoup d’herbes aromatiques et de condiments tels que l’ail, le gingembre et toutes les épices.
  • La viande blanche biologique, sans hormones ni antibiotiques. Les petits poissons sauvages, les fruits de mer et crustacés.
  • De la noix de coco sous toutes ses formes, car parmi ses nombreuses qualités elle a la remarquable particularité d’être anti-fongique.

En résumé

La durée de ce régime strict est variable en fonction des personnes, mais elle dure de toutes façons de plusieurs semaines à plusieurs mois. Il y a déjà un certain nombre de recettes tout à fait indiquées pendant un régime anti-candida sur mon blog. Vous les trouverez toutes ici ou en sélectionnant le mot clé « anti-candida » sur le nuage de mot à droite.


Clé n°2 : La réhabilitation digestive et intestinale pour fortifier ses barrières

Le candida augmente la perméabilité de la muqueuse intestinale, il va donc falloir la réparer. Une muqueuse fragilisée se laisse en effet traverser par des protéines alimentaires non digérées qui pénètrent dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques, provoquant des allergies alimentaires ou des intolérances. De la même manière, les toxines intestinales et celles sécrétées par les Candidas peuvent également entrer dans le flux circulatoire, et être responsables d’une auto-intoxication.


L’hygiène intestinale

Pour accélérer le nettoyage et se débarrasser de la flore pathogène, il est donc important d’avoir une bonne hygiène intestinale, autrement dit de pratiquer régulièrement les lavements et/ou des séances d’hydrothérapie du colon. Je vous renvoie pour cela à l’article que j’avais réalisé sur ce sujet ici. Cela permet de diminuer les symptômes de détoxination, fréquents lorsque l’on entreprend une cure de détoxination, comme la cure anti-candida. Ces symptômes peuvent être par exemple des dérangements intestinaux, des gaz, des ballonnements, des maux de têtes, de la fatigue ou encore des sautes d’humeur.


Les probiotiques

Il est également essentiel d’apporter de bonnes bactéries pour réensemencer la flore intestinale abîmée. En effet les « bonnes » bactéries qui habitent l’intestin font partie intégrante de notre système immunitaire car elles nous protègent des micro-organismes indésirables (dont le Candida). Pour réensemencer la flore intestinale, il faut prendre des probiotiques de très bonne qualité, en capsules contenant chacune plusieurs milliards de bactéries sélectionnées parmi les différentes espèces de lactobacilles et de bifidobactéries.


Soutenir le foie

Le foie est un organe essentiel qui joue un rôle fondamental en cas de candidose. En effet les mycotoxines issues du Candida sont absorbées dans le sang au niveau de la muqueuse intestinale avant d’être filtrées par le foie. Or cela entraîne un surmenage de cet organe qui peine à faire son travail de détoxination du sang, ses capacités de nettoyage se trouvant dépassées.

De plus, quand les levures de Candida meurent, elles libèrent une grande quantité de toxines dans le milieu interne, ce qui peut déclencher des symptômes tels que des maux de tête et donc une aggravation apparente.

C’est la raison pour laquelle il est important de soutenir les fonctions hépatiques pendant la cure anti-candida. Pour cela, il existe des plantes comme le desmodium, le chardon marie parmi bien d’autres.


Clé n°3 : L’aromathérapie pour affaiblir le Candida

Pour faire disparaître le Candida, un moyen très efficace est d’utiliser des huiles essentielles qui ont une action à la fois antifongique, immunorégulatrice et rééquilibrante. Pour cela, les huiles essentielles ci-dessous sont très utiles :

  • Arbre à thé
  • Cèdre de l’Atlas
  • Encens d’Oliban
  • Eucalyptus globulus
  • Géranium
  • Menthe poivrée
  • Origan
  • Palmarosa
  • Romarin
  • Thym

Le protocole aromatique sera bien-sûr à individualiser en fonction des besoins spécifiques de chacun.


Clé n°4 : La supplémentation nutritionnelle pour se renforcer

Se supplémenter pendant la cure anti-candida est très important également et permet de lutter contre les carences nutritionnelles tout en limitant le stress oxydatif. Voici les principaux micro-nutriments souvent nécessaires pendant la cure :

  • Vitamines A, B, C, E
  • Calcium
  • Magnésium
  • Sélénium
  • Zinc
  • Acides gras essentiels comme de l’huile de lin en gélules

Une supplémentation efficace doit bien sûr être personnalisée en fonction des problématiques particulières de chacun.


Clé n°5 : Gérer son stress et ses émotions

S’il y a bien un élément souvent négligé dans la cure anti-candida, c’est bien la gestion du stress et des émotions. Or ils ont un impact très important sur notre santé. Être régulièrement exposé à un stress et à des émotions négatives entraîne un dérèglement du système immunitaire, si important en cas de candidose. Cela interfère également dans certaines fonctions essentielles de notre organisme comme la digestion, l’absorption et le fonctionnement de nos émonctoires.


Utiliser ces 5 clés simultanément

Pour arriver à dompter la candidose il faut donc utiliser ces 5 clés en même temps, utiliser seulement des huiles essentielles ou des compléments alimentaire est malheureusement inefficace en cas de candidose chronique. Il faut donc à la fois suivre le régime anti-candida et se faire conseiller pour se supplémenter efficacement, drainer ses émonctoires, établir un protocole d’huiles essentielles personnalisé et gérer stress et émotions.

Si vous avez besoin d’aide pour maîtriser votre candidose chronique, j’ai mis en place un programme de coaching tout indiqué pour le suivis des personnes souffrant de ce type de problèmes ici.


Auteur : Emmanuelle Grenon

Révélez votre santé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s