Mes 3 huiles magiques

Cette fois ça y est, le froid est bien de retour et avec lui tout un cortège d’épidémies en tout genre… Je pense à la grippe bien sûr, mais aussi à tous ces virus donnant des symptômes grippaux, aux angines, aux rhino-pharyngites, aux gastro-entérites, etc… Alors j’ai envie de vous présenter la toute première chose que j’ai apprise dans ma formation d’aromathérapie holistique avec Cécile Ellert : le mélange magique d’huiles essentielles qui me permet la plupart du temps d’éviter à ma famille d’être malade, ou en tous cas de limiter sérieusement les dégâts.

Je vais vous présenter les 3 huiles qui devraient à mon avis être présentes dans toutes les trousses à pharmacie. Elles sont peu onéreuses et à elles seules, elles sont capables de remplacer à la fois :

  • Les analgésiques
  • Les anti-inflammatoires
  • Les anesthésiants
  • Les cicatrisants
  • Les antibiotiques
  • Les antiviraux
  • Les antifongiques
  • Les mucolytiques
  • Les anti-vomitifs

L’association de ces 3 huiles est fabuleuse, surtout lorsque l’on voyage et que l’on ne souhaite pas s’encombrer d’une grosse pharmacie.

Le mélange de ces trois huiles essentielles à la capacité de s’adapter à un grand nombre de déséquilibres et c’est aussi un bon moyen de prévenir les infections dues aux épidémies hivernales.


La menthe poivrée

Mentha piperita

L’huile essentielle de menthe poivrée possède les propriétés suivantes :

  • Antalgique majeur
  • Anti-inflammatoire
  • Anesthésiant
  • Bactéricide
  • Virucide
  • Fongicide
  • Anti-vomitif

On peut l’utiliser à tout âge et dans toute situation, même pendant la grossesse en faisant bien attention au dosage.

Elle est efficace pour les douleurs : migraines, maux de tête, coups, douleurs musculaires et articulaires, lumbago, sciatique, arthrite, contusions, zona.

En cas de problèmes digestifs : gastro-entérites, nausées, vomissements, ulcère gastrique, insuffisance pancréatique, mal des transports.

Et en cas de problèmes uro-génitaux : cystites et inflammations rénales.

Menthe poivrée : surtout pour les douleurs et les problèmes de digestion.


La lavande aspic

Lavandula latifolia

J’en avais déjà parlé ici, la lavande aspic est extrêmement précieuse ! Voici ses principales propriétés :

  • Analgésique
  • Anti-inflammatoire
  • Puissant régénérant cutané, cicatrisant
  • Bactéricide (Staphylocoque doré)
  • Fortement antivirale
  • Antifongique
  • Mucolytique

C’est l’huile à utiliser en cas de brûlure, mais aussi en cas d’infections de la peau, de plaies, acné, mycoses, démangeaisons. Elle supprime instantanément la douleur en cas de piqûre d’insecte !

Elle est également très efficace en cas d’angine, grippe, sinusite, rhinite, bronchite, trachéite. Elle est à appliquer sur la gorge dès que l’on sent un début d’infection pour soutenir les défenses de l’organisme.

C’est la seule huile essentielle de ce trio qui peut être utilisée pure.

Lavande aspic : surtout pour les infections, les angines, les brûlures et les douleurs.


La cannelle

Cinnamomum cassia ou zeylanicum

Attention quand vous l’utilisez car elle est irritante (dermocaustique) si elle n’est pas diluée. Ne l’utilisez jamais pure dans votre bain ou ailleurs !

Elle possède les propriétés suivantes :

  • Antibactérienne à large spectre
  • Antivirale
  • Antifongique (candida)
  • Antiparasitaire
  • Anti-inflammatoire
  • Antiseptique
  • Anesthésiante
  • Fluidifiante du sang

Elle permet de prévenir et de soulager la gastro-entérite, les diarrhées, parasitoses, infections urogénitales, bronchites et infections respiratoires.

Si vous voyagez au soleil cet hiver, emmenez de l’huile essentielle de cannelle qui vous permettra d’éviter turista, fièvre typhoïde, amibiase, infections et fièvres tropicales.

Cannelle : surtout pour les infections et la candidose.


Le mélange magique !

Ce mélange est à appliquer en massage local (on n’avale jamais les huiles essentielles, sauf de rares cas très particuliers que je ne décrirai pas ici)


Pour :Quantité
d’huile de base
Nombre de gouttes de chaque huile essentielle
Adulte30 ml10 gouttes de chaque,
soit 30 gouttes en tout
Enfant de plus de 3 ans30 ml4 gouttes de chaque,
soit 12 gouttes en tout
Bébé de moins de 3 ans30 ml1 goutte de chaque,
soit 3 gouttes en tout

30 ml sont l’équivalent de 2 cuillères à soupe d’huile de base. Vous pouvez utiliser de l’huile d’amande douce, de macadamia, d’avocat, de sésame ou un macérat huileux d’arnica (pour des douleurs) coupé avec de l’huile d’amande douce par exemple.

Ce mélange de base va fonctionner dans tous les cas tel quel, mais vous pouvez également l’enrichir en fonction des symptômes (voir un peu plus loin).


Comment utiliser votre mélange ?

On peut masser localement, par exemple le ventre ou la poitrine en fonction des symptômes, mais le plus intéressant est de masser les pieds en insistant bien sur la plante et sur le coup de pied tout en remontant autour de la cheville et un peu le long des mollets. On stimule ainsi la circulation de l’énergie au niveau des méridiens.

En cas de douleurs abdominales, on peut masser les lombaires mais également les mains et les avants-bras pour stimuler les méridiens (colon, poumon notamment) qui circulent à ces endroits. On travaille ainsi de manière plus holistique qu’en se contentant d’appliquer le mélange de manière symptomatique, c’est à dire juste là où ça fait mal.

En cas de grosse fatigue et de baisse de moral, massez vigoureusement de chaque côté de la colonne vertébrale pour stimuler les glandes surrénales.

En cas de fièvre, il faut utiliser le mélange toutes les heures le premier jour pour stimuler le système immunitaire, puis diminuer la fréquence les jours suivants.


Comment enrichir votre mélange magique ?

A partir du mélange de base, on peut ajouter l’une ou l’autre des 3 huiles essentielle de menthe, lavande aspic ou cannelle en fonction des symptômes. Voici quelques exemples :

En cas de gastroentérite, on peut rajouter de l’huile essentielle de cannelle à raison d’une goutte pour les enfants et deux pour les adultes dans l’équivalent d’une cuillère à soupe de mélange.

En cas de refroidissement ou de mal de gorge, on peut rajouter de la même manière de l’huile essentielle de lavande aspic.

En cas de douleurs musculaires, on va rajouter de l’huile essentielle de menthe poivrée au mélange et l’appliquer autour de la zone douloureuse.

En cas de migraine ou de maux de tête, il faut rajouter de l’huile essentielle de lavande aspic et appliquer le mélange sur les tempes et en haut de la nuque.


Voilà, vous disposez maintenant d’une bonne base pour passer entre autres à travers les épidémies hivernales ! Les huiles essentielles ainsi diluées ne présentent aucun risque, alors vous pouvez utiliser ce mélange en prévention en cas d’épidémie de grippe ou de gastro-entérite à l’école par exemple.

Auteur : Emmanuelle Grenon

Révélez votre santé !

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s