Les alternatives au sucre blanc – Partie 2

Voici la suite de mon article sur les alternatives au sucre blanc. Je continue avec cette fois-ci les sucrants liquides.


Le sirop d’agave

Le sirop d’agave est extrait de l’agave bleue, plante grasse d’Amérique du Sud, dont on prélève et on fait sécher la sève par évaporation. Il présente un indice glycémique bas grâce à sa haute teneur en fructose. Il ne faut cependant pas en abuser pour cette même raison. Il présente aussi l’avantage d’avoir un fort pouvoir sucrant et un goût neutre qui permettent de l’utiliser dans de nombreuses préparations culinaires. De plus, il apporte beaucoup de moelleux aux préparations, même réalisées avec des farines complètes. Il est également riche en manganèse, en zinc et en vitamine B. Privilégiez toujours le sirop d’agave bio et de très bonne qualité car sa composition varie énormément en fonction de son procédé de fabrication.

Son pouvoir sucrant est environ 1.5 à 2 fois plus élevé que celui du sucre blanc. Son indice glycémique est de 15 à 30.


Le sirop d’érable

Le sirop d’érable, délicieux sirop traditionnel venant du Canada et du nord des États-Unis, est récolté à la fin de l’hiver ou au tout début du printemps, tout d’abord sous forme « d’eau d’érable » qui est la première sève. Elle sera ensuite concentrée par évaporation pour former le fameux sirop.

Le sirop d’érable présente un indice glycémique relativement élevé (65), mais il regorge de minéraux et d’antioxydants. Il fournit notamment de nombreux minéraux essentiels comme le fer, le zinc ou encore le magnésium. Ses sucres étant essentiellement composés de fructose, il convient de le consommer avec modération.

Son indice glycémique est de 65.


Le miel

Le miel est le plus connu des sucrants alternatifs. C’est une merveille de la nature, concentré de vitamines et d’oligo-éléments, il a également des propriétés antibactériennes, antiseptiques, immunostimulantes, énergisantes et adoucissantes.

Le miel a un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre traditionnel. Son indice glycémique varie beaucoup selon les miels, seul le miel d’acacia présente un indice glycémique faible (de 30 à 45), il est donc à privilégier. De plus son goût est plus discret que celui des autres miels, ce qui lui évite « d’écraser » la saveur d’un dessert.

Son pouvoir sucrant est un peu moins élevé que le sirop d’agave, mais un peu plus que le sucre de canne. L’indice glycémique du miel d’acacia varie entre 30 et 45.


Le sirop de Yacon

Peu connu, le sirop de Yacon, dont l’aspect rappelle celui du caramel, est extrait d’un tubercule péruvien. Il est composé de fructo-oligosaccharide et d’inuline, des sucres qui ne pénètrent pas l’organisme et qui, n’étant pas assimilés, ne provoquent pas de pics d’insuline. Ces deux substances lui confèrent des vertus prébiotiques, c’est à dire qu’ils viennent nourrir de manière adéquate la flore intestinale.

Le sirop de Yacon est également riche en minéraux (potassium, magnésium, calcium, fer) et en antioxydants. C’est aussi une mine de fibres alimentaires, il est reconnu pour améliorer l’assimilation du calcium. Il contribue à réduire le risque d’hyperglycémie chez les diabétiques de type 2, stimule le système digestif et maintient une bonne flore intestinale pour les personnes désirant maintenir ou réduire leur poids. Une étude de 2009 a d’ailleurs montré qu’il est efficace pour perdre quelques centimètres de tour de taille, et aussi pour réduire le taux de mauvais cholestérol (LDL).

Quelques sociétés commercialisent en France du sirop de Yacon à partir de tubercules achetés de manière équitable auprès de petits paysans locaux, payés au juste prix pour leur travail. C’est par exemple le cas de Sol Semilla, qui propose un produit avec une certification Bio & Équitable.

Son indice glycémique est seulement de 1 !


La mélasse

La mélasse est le résidu brut de l’extraction du sucre de canne. C’est une sorte de sirop très épais, noir et visqueux et très riche en minéraux (magnésium, potassium, fer et calcium principalement), en vitamine B6 et en antioxydants. Sa saveur puissante et réglissée, s’associe très bien aux notes épicées de pain d’épices et de cannelle.

Elle a une teneur en sucre qui représente environ 50 à 60 % de sa composition : du saccharose pour les deux tiers, du glucose et du fructose pour le tiers restant.

Son index glycémique est le même que celui du sucre (70).


En résumé

Pour terminer, voici un tableau récapitulatif des différents sucrants alternatifs avec leurs avantages et leurs inconvénients :

Auteur : Emmanuelle Grenon

Révélez votre santé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s